Choose your language

COMMUNIQUE DE PRESSE PAR LA DELEGATION DU GROUPE CONSULTATIF DU FONDS DE CONSOLIDATION DE LA PAIX

Feb
27
2013

Une délégation du Groupe Consultatif du Fonds de Consolidation de la Paix auprès du Secrétaire Général des Nations Unies composée du Dr. Charles Call, de nationalité américaine, Professeur en Paix et Résolution des Conflits a American University à Washington DC aux Etats Unis et Mr. Noberto Moretti, de nationalité Brésilienne, Chef de la Division Paix et Sécurité Internationale du Gouvernement Brésilien, accompagnée par Mr. Brian Williams, fonctionnaire du Bureau d’Appui a la Consolidation de la Paix des Nations Unies, a effectué une mission en Guinée du Dimanche 27 Janvier 2013 au Vendredi 1er Février 2013.

La mission de ces membres du Groupe Consultatif du Fonds de Consolidation de la Paix auprès du Secrétaire Général des Nations Unies, agissant en leur capacité individuelle et non comme représentants de leurs pays respectifs, n’avait pas pour mandat d’évaluer les projets financés par le Fonds de Consolidation de la Paix (Peace Building Fund ou PBF en sigle anglais) en Guinée mais plutôt de tirer d’en tirer les leçons.

Durant leur séjour en Guinée, les membres de cette mission ont échangé avec SEM le Premier Ministre de la République de Guinée, des Ministres d’Etat, les Institutions Républicaines, des Ambassadeurs et membres du corps diplomatiques, le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies en Guinée, les membres de l’Equipe Pays des Nations Unies en Guinée, des leaders religieux, des leaders de plusieurs partis politiques, des représentants de la société civile ainsi que des bénéficiaires de projets financés par le PBF.

Le Fonds de Consolidation de la Paix des Nations Unies a pour principal mission d’apporter un appui aux pays en transition afin de prévenir les conflits. Depuis 2008, le PBF a financé plusieurs projets, en lien avec les trois domaines prioritaires pour la consolidation de la Paix en Guinée identifiés par le Gouvernement Guinée que sont la réforme du secteur de la sécurité (RSS), la réconciliation nationale et l’emploi des jeunes et des femmes, et ce pour un montant total estimé à environ 32 millions de dollars américains.

La mission a reçu un accueil chaleurs de l’ensemble de ses interlocuteurs qui a permis des échanges riches et francs qui , dans l’ensemble, se sont accordés sur l’impact positif du PBF dans la mise en œuvre d’interventions prioritaires pour la consolidation de la paix dans le pays, contribuant ainsi à des avancées dans ce domaine, en particulier dans deux domaines :

  • La réforme du secteur de la sécurité. Il ressort au travers des échanges avec SEM le Ministre délégué a la Défense, des membres des Forces de Défense en activité et à la retraite et un large éventail d’organisations de la société civile, que la contribution du PBF a été significative à travers l’appui apporté au gouvernement qui a permis la mise en place d’un cadre stratégique inclusif pour la mise en œuvre de la RSS de même que des avancées en matière de control civil et démocratique, de recensement biométrique et de mise à la retraite.
  • Emploi des femmes et jeunes.Nous avons eu l’opportunité de visiter des projets liés à la formation professionnelle des jeunes ex-associés des forces de défense et de sécurité, et au recyclage des plastiques par les femmes et les jeunes dans le cadre de l’assainissement. Ces projets semblent très utiles à l’égard de l’emploi qu’ils génèrent pour des populations vulnérables.
  • En outre, au cours de nombreuses réunions, il a été mentionné que l’élément le plus important pour la consolidation de la paix est à ce stade, l’organisation des élections législatives, et que le dialogue entre les partis politiques est primordial pour la réussite du processus électoral. Il convient de souligner, dans ce sens, que le PBF a financé plusieurs projets visant à favoriser la réconciliation et le dialogue en Guinée.

    Plusieurs échanges ont également eu lieu avec les organisations qui représentent les victimes du 28 Septembre de même que des organisations de défense des droits humains et les co-présidents du Comite Provisoire de Réflexion sur la Réconciliation Nationale. Il a été souligné que bien que l’appui du PBF dans ce domaine ait eu un impact positif, la finalisation du calendrier électoral et le dialogue multipartite sont des éléments essentiels pour permettre la finalisation de la transition politique et créer les conditions pour une réconciliation nationale réelle et durable.

    Nous tenons à exprimer notre profonde gratitude au gouvernement hôte et à l’Equipe Pays des Nations Unies en Guinée pour la réussite de cette mission.